Il fut un temps où, lors de la fête des mères et des pères, les enfants arrivaient avec un bricolage et un poème gentiment récité. Les parents avaient la larme à l'oeil tout en se demandant qui pouvait écrire des poèmes aussi tartichons.

Mais au fil des ans, ça s'est gâté. Déjà le petit m'a offert exactement le même cadeau que sa soeur , il y a trois ans. Et je pense pouvoir ajouter une troisième boîte à ma collec dans six ans. Pas grave j'aime bien mes petites boîtes.

DSC03302

Quant à Léonie, elle a concocté son cadeau toute seule puisqu'ils sont trop grands en CM1 pour s'adonner à ce type d'activités. La demoiselle n'a pas perdu le nord. Elle s'est enfilée un recueil complet de haïku, en a choisi quatre et les a illustrés.

DSC03308DSC03311

La fête des pères, n'en parlons pas. Rien de rien. Alors on a filé à la librairie choisir des livres et on a sorti le papier canson, la colle, les étoiles paillettes et on s'est largement inspiré d'un certain faire part de naissance si joli (ben oui je ne suis pas abonnée à une revue pédagogique proposant des bricolages  fête des pères)  : trois photos des enfants découpées en rond , au dos des dessins et "bonne fête papa" en ne lésinant pas sur les étoiles brillantes. Sophie, je compte sur toi pour l'année prochaine !

Il va être temps de lancer une pétition pour le retour du collier de nouille.

Edit : ne vous méprenez pas, la maîtresse de mon fils est formidable, peu importe le cadeau de fête des mères. ça doit d'ailleurs être pénible et parfois délicat  pour les instits, ces histoires de cadeaux.