Bizarre cette impression que l'été n'existe plus.

Je regarde mes robes à bretelles, je regarde mes sandalettes, mes petits débardeurs et je me demande à quoi bon.  Reviens soleil, je t'assure que je t'aime beaucoup.

Ce week-end à Paris, j'ai vu des femmes qui jugent que l'été c'est l'été alors les petites jupes étaient de sortie et d'autres effrayées par le temps qui avaient chaussé des bottes et  enfilé des collants opaques.

Bref y'a plus de saison ma bonne dame.

Tout cela ne nous a pas empêchés de traîner, parapluie bien main, dans la capitale.

paris 2

Un petit tour au Louvre pour Léonie qui ne connaissait pas encore ce musée. Elle a choisi la collection égyptienne, sans surprise. Un petit bonjour à la Joconde en passant, pour être original. Mais je dois avouer que les  Botticelli et Titien(une merveille cette femme au miroir)  aperçus au cours de notre périple me séduisent plus que le sourire énigmatique de Mona Lisa.

paris 4paris 1

Autre expo, autre époque, autre genre : Gerhard Richter à Pompidou. J'avoue avoir été bluffée par son travail à partir de photographies, des portraits et des paysages impressionnants de réalisme. Sa peinture abstraite par contre m'a laissée de marbre. Comme une impression de déjà vu.

paris3

Pour la minute historique, La Conciergerie que je n'avais jamais visitée. Petite plongée dans la révolution tout à fait en accord avec la BD sur Olympe de Gouges lue récemment.

paris 5

Sinon Paris, c'est aussi des copains, du shopping et des parties de Draw something à n'en plus finir  (merci Fred pour cette nouvelle addiction !), petit plaisir partagé avec ma grande fille. Je me retiens de la réveiller pour lui dire qu'on va avoir une nouvelle palette de couleur, yeah !

paris 6