Etude à l'usage des mères de garçon en ce jour où mon fils a 11 ans.

Parce qu'entre 10 et 11 ans se produit un événement de taille : l'entrée au collège.

malo

1/ L'enfant garçon à l'école primaire

Il travaille bien, est actif en classe, sa maîtresse est très contente de lui.

Il a des copains sympas avec qui il joue à la WII.

Il fait de l'escalade, il lit des Manga, il adore Cherub.

Il suit Fort Boyard avec passion.

Il se dispute un peu avec ses soeurs mais il faut dire qu'elles le malmènent pas mal.

 

2/ L'enfant garçon au collège

Il travaille toujours bien au collège et ses professeurs sont contents de lui mais l'enfant garçon nécessite encore une grande surveillance parce qu'il a une façon très personnelle de noter ses devoirs : "Alors  exercice  n°3 page 93 à faire pour demain...euh...mais tu n'as pas noté la matière ! C'est un exercice de français, de maths, de SVT ?" / "Bon on revoit ton anglais pour l'évaluation de demain", "euh maman, je me suis trompé, le devoir ce n'est pas demain, c'était aujourd'hui" (la mère s'étrangle).

Le garçon continue de lire des Manga, il aime Percy Jackson, il fait de l'escalade et du tennis.

Il a toujours des copains, les mêmes ...des copains qui se connaissent bien et qui font le chemin ensemble.

Il adore regarder Koh Lanta et Masterchef  (pas en direct, je vous rassure) avec se grande soeur.

Certes le garçon a tendance à s'énerver facilement, il ne supporte plus aucune remarque...l'adolescence pointe son nez.

Et puis un jour , le téléphone sonne "bonsoir madame, collège FP, j'ai votre fils dans mon bureau, est-ce que vous pourriez venir tout de suite ?". La mère croit rêver, ça doit être une erreur (elle est naïve , la pauvre) convoquée au collège ( "boum" un bout du ciel lui tombe sur la tête, aïe = énorme bosse) ! Et oui son mignon bambin a fait l'andouille sur le chemin du retour avec les copains et manque de bol pour lui, il a été attrapé (bien fait pour lui,  dit la mère).  La mère crie.

Mais au final, à 11 ans, quand on est sévèrement puni par ses parents et le collège, on redevient un gentil garçon (pour combien de temps ? Pitié).

Et puis à 11 ans, on aime toujours lire des livres avec sa maman le soir (Malo de Langes de Marie-Aude Murail, tome 3 en ce moment), jouer avec sa petite soeur et  naviguer en mer avec un bateau virtuel (mes enfants participent au Vendée globe  mais ça va, je ne suis pas trop inquiète)

Bon anniversaire à mon blondinet.

 Prochain point sur l'enfant garçon au collège dans un an. Il paraît, d'après mes collègues qui ont un spécimen plus âgé que le mien, que je dois m'attendre à tout.  A suivre...