Je serais tentée de dire "en avril, ne te découvre pas d'un fil"..."en mai, non plus".

C'est fou ce qu'on se marre en ce mois de mai !

On se caille / on se prend des saucées / on bosse comme des dingues/  on ne blogue pas beaucoup, vous remarquerez.

Autant être clair, la météo n'incite pas à coudre des tenues d'été.

Quant au tricot et bien j'en ai deux en cours, en coton, quelle idée ! Je vais bien finir par en terminer un.

En mai, je suis quand même allée me promener en Normandie...sous la pluie.

Les mauvaises langues diront que de toute manière, Normandie = pluie et je reconnais, pour avoir habité deux ans à Dieppe, qu'ils n'auront pas tout à fait tort.

Parce que qu'est-ce qui différencie l'été de l'hiver en Normandie ?

En été, la pluie est plus chaude (blague de mes collègues  normands).

Et bien il faut croire que j'aime la pluie normande car j'y serais bien  restée plus longtemps en Normandie, notamment pour aller à Rouen, ville natale de Mademoiselle l'aînée mais il paraît que le week-end de la Pentecôte ne dure que trois jours.

Première étape : Caen pour le mémorial.

 

auto

Fort intéressant pour les deux grands / Mademoiselle Zélinette a préféré aller jouer à la garderie. Bonne idée  = visite tranquille sauf que je me suis fait disputer par un visiteur américain parce que je lisais un panneau à voix haute à mon fils  (sans crier, hein quand même !).

Deuxième étape : les plages du débarquement

"Allez les enfants, en Normandie on pique-niquera sur la plage"...."euh je n'ai rien dit"

DSC03881

DSC03885

DSC03889

DSC03890

DSC03894

Sous la pluie,  la pluie et encore la pluie, arrêt notamment au mémorial  américain de Colleville sur mer.

Il faut bien reconnaître que l'alignement de milliers de croix et d'étoiles de David dans le cimetière est très impressionnant.

Tout aussi impressionnant le film diffusé. Aucune explication sur les événements qui se sont produits à Omaha Beach  mais uniquement  des portraits dithyrambiques de soldats américains.

Troisième étape : Bayeux

Pour commencer, à Bayeux, crève un pneu. Le dimanche, ça fait toujours plaisir.

Puis direction la fameuse tapisserie (une broderie en fait) narrant les exploits de Guillaume le Conquérant.

Quelques vagues souvenirs de cours d'histoire reviennent. Heureusement il y a l'audioguide, un pour les adultes, un pour les enfants.

Et ils ont fait très fort à Bayeux, ils ont inventé un audioguide pour mettre rapidement les gens dehors. C'est l'audioguide éclair, celui qui te donne les explications des scènes placées 3 mètres plus loin.  C'est bien simple si tu ne trouves pas rapidement la touche stop, tu fais le tour en 5 mn sans rien voir. Trop bonne l'astuce !

Etape 3 : retour à Caen

Pour les expos proposées dans le cadre du festival Normandie impressionniste.

autochroneautochrone 2

Au musée des Beaux-arts de Caen, une exposition sur le thème "un été au bord de l'eau" et au musée  de Normandie,  "en couleurs et en lumières", des autochrones, à savoir les premières photographies couleurs, des paysages et des portraits absolument fabuleux datant des années 20.

Retour au bercail sous la pluie, reprise du travail sous la pluie. Et je finis par me demander si le soleil, la chaleur, le printemps et l'été existent encore.

 

DSC03895